Le crowdfunding immobilier : définition

Le crowdfunding immobilier est un placement qui permet aux investisseurs de prêter à des opérateurs de l’immobilier. La plateforme met en relation les porteurs de projets et les investisseurs en permettant au premier de financer son opération et au second de faire fructifier son épargne. *

L'opérateur, l'emprunteur, émet une dette obligataire et l'investisseur participe à l'emprunt obligataire en devenant prêteur.

Les chiffres du marché du crowdfunding immobilier en France en 2021

Le marché du crowdfunding immobilier en France a le vent en poupe. La croissance s'accélère chaque année pour atteindre près de 960 millions d'euros collectés en 2021 (+90% vs 2020). Le nombre d'opérations financées grâce au crowdfunding a explosé avec plus de 1 000 opérations soit +81% par rapport à 2020.
La durée moyenne d'un placement est de 21,2 mois avec un taux de rendement annuel brut moyen de 9,21%.

Comment ça fonctionne ?

En participant à un emprunt obligataire, l'investisseur prête :

Avec un taux d’intérêt fixé à l’avance, typiquement entre 8 et 12% ;
Sur une durée prédéterminée, généralement de 12 à 36 mois.

L'opérateur verse des intérêts annuellement à ses prêteurs et rembourse le capital à la date échéance du projet. Cette date correspondant généralement à la vente de l'opération.

Quels types d'opérations ?

Les opérations immobilières concernées par le crowdfunding immobilier sont variées :

Promotion immobilière : construction de nouveaux logements ;
Aménagement de logements, de bureaux ou de commerces ;
Elévation d’un immeuble ;
Marchand de biens : achat en bloc et vente à la découpe ;
Vente à réméré : acte notarié permettant au vendeur initial de céder son bien immobilier avec une faculté de rachat moyennant la restitution du prix principal et le remboursement des frais engagés. En savoir plus

Quel intérêt pour les porteurs de projet ?

L'intérêt pour les investisseurs est clair, faire fructifier son épargne sur des durées relativement courtes.
Mais pourquoi les opérateurs sont-ils de plus en plus nombreux à se tourner vers cette alternative de financement ?

Ce qu'il faut comprendre c'est que, tout comme pour l'achat d'un bien immobilier par un particulier, les banques demandent aux opérateurs de fournir un apport de fonds propres conséquent pour obtenir un prêt. Pour cela, les opérateurs peuvent faire appel à de la co-promotion qui permet d'accéder aux fonds nécessaires mais qui coûte cher à l'opérateur : partage de la marge proportionnellement à la part co-financée.
Le crowdfunding est une solution qui leur permet de compléter ces fonds propres sans partage de marge.
Enfin, le financement participatif permet aux opérateur d'accéder au financement plus rapidement, environ 1 mois entre la demande et l'envoi des fonds.

Voir le tuto vidéo

Articles associés
- Découvrez Raizers
- Qu'est-ce qu'un emprunt obligataire ?
- Comment investir dans une opération ?
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !